La fatigue

La fatigue peut résulter d’une faiblesse musculaire, une anxiété, des troubles du sommeil, un stress, un surmenage, voire une dépression, sa prise en charge par le conseil du pharmacien doit être optimale afin d’évaluer les bonnes indications thérapeutiques.

Visuel produit Omnivit

Le pharmacien est souvent sollicité pour délivrer ‘un médicament contre la fatigue’ ; cette expression ‘passe-partout’ peut en effet regrouper des troubles variés plus ou moins ressentis par le patient, tels une faiblesse musculaire, une anxiété, des troubles du sommeil, un stress, un surmenage, voire une dépression. Le pharmacien se souviendra que le terme ‘fatigue’ peut traduire une pathologie authentique : organique, neurologique ou psychiatrique.

Comment interpréter une plainte de fatigue ?

La fatigue peut être un symptôme mais aussi un syndrome. Elle peut-être un état d’urgence (dépression). L’asthénie est généralement définie comme une dépression de l’état général entraînant à sa suite des insuffisances fonctionnelles multiples. On distingue 3 grandes familles d’asthénie :

  • L’asthénie somatique : d’origine physiologique et/ou organique , elle survient suite à des événements évolutifs ou résiduels tels que des affections organiques ou virales, intervention chirurgicale, accouchement, etc…
  • L’asthénie réactionnelle : due à de mauvaises conditions socio-professionnelles ou d’environnement (milieux bruyant, horaires décalés, repas déséquilibrés …)
  • L’asthénie psychique : elle peut se traduire par une apathie qui correspond à une baisse de l’affectivité avec indifférence, une absence de réactions et une inertie physique.

Le conseil du pharmacien :

Avant toute délivrance d’un antiasthénique, veillez à bien interroger votre patient. Il faudrait en effet connaître la date d’apparition du symptôme, les circonstances et l’horaire de survenue (au repos, après l’effort, le matin, le soir …), l’environnement et le mode de vie (retraite, weekend , au travail …), la notion d’un déséquilibre nutritionnel, les signes associés (douleur, fièvre, amaigrissement, prise de poids …), l’existence d’un traitement en cours …

Au pharmacien d’évaluer les bonnes indications thérapeutiques : une asthénie à dominance psychique sera adroitement orientée vers le médecin alors qu’une asthénie somatique ou réactionnelle peut- être traitée par des vitamines, des fortifiants mais aussi grâce à des mesures hygiéno-diététiques.

Source : Conseils à l’officine J.P belon 7 ème édition , Edition Masson pages 299 & 300

TN.PDTT.14.09.24